Saint-Just – Oeuvres complètes – Précédé de « Lire Saint-Just » par Michel Abensour – Édition établie et présentée par Anne Kupiec et Miguel Abensour – Folio Histoire n° 131 – Gallimard –

18,00

Très bon état

Retrait gratuit chez le vendeur à Queyrac

ou bien expédition à tarif forfaitaire : 3,99 €

Rupture de stock

Catégorie :

Description

Lire Saint Just ?

La cause semble, depuis quelques années, a priori entendue : ombre portée de Robespierre, Saint-Just est l’homme de la Terreur et de la Révolution glacée.

Pourtant, qui prendra le temps de lire cette édition inédite des oeuvres complètes ( c’est peut-être le bon moment en ces heures de confinement), découvrira autre chose que l’actuel discours commun.

Lit-on Saint-Just ? Avez-vous lu Saint-Just ? Pour qui s’en enquiert, la réponse est en majorité négative. Au mieux l’interlocuteur se souvient-il de l’existence d’un poème licencieux Organt, du discours régicide de novembre 1792, sans l’avoir vraiment lu, de quelques formules frappées au coin de la rhétorique romaine, de la présence d’un projet d’institutions républicaines, souvent considéré, à tord ou à raison, comme une sorte d’utopie qui se situerait entre Platon et Thomas More. Au delà de son image, de son mythe ou de sa légende, Saint-Just auteur, penseur politique, acteur révolutionnaire, administrateur reste d’autant plus mal connu que sa jeunesse, sa beauté, son inflexibilité l’auréolent d’une qualité poétique qui le tient, ne serait-ce que provisoirement, à l’écart des jugements appliqués volontiers aux autres figures de la Révolution.

Une autre source de méconnaissance : Saint-Just est à tord réduit à l’ombre portée de Robespierre.

Saint-Just fut un théoricien de la souveraineté du peuple, persuadé que l’état de nature, dans lequel se trouve les hommes avant l’institution du gouvernement civil, est immédiatement social. Leur malheur provient des régimes politiques et de l’asservissante domination du pouvoir.

Comment expliquer, dès lors, que Saint-Just passe pour l’homme de la contrainte et de l’accusation politique ? Voulant forcer, par le double jeu de la crainte pour les ennemis et de l’espoir pour le peuple, les Français à être libres, Saint-Just entendait les arracher à l’altérationimposée par des siècles de gouvernement monarchique. Devenus majeurs, ils vivraient désormais debout. Toute l’aporie de la Révolution tient dans ce grand dessein. Ces textes permettent de le repenser à nouveaux frais.

Informations complémentaires

Poids 625 g

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Saint-Just – Oeuvres complètes – Précédé de « Lire Saint-Just » par Michel Abensour – Édition établie et présentée par Anne Kupiec et Miguel Abensour – Folio Histoire n° 131 – Gallimard –”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.