Sélectionné :

Journal - Franz Kafka - Collection Biblio - Le livre de poche -

5,50

Journal – Franz Kafka – Collection Biblio – Le livre de poche –

5,50

Très bon état

retrait gratuit chez le vendeur à Gradignan

ou bien expédition à tarif forfaitaire

1 en stock

Catégorie :

Description

Voici le témoignage le plus poignant de toute l’histoire de la littérature. Que devient un homme quand le verbe pénètre en lui, décide de sa vie et lui fait espérer un mystérieux salut ? « Nous avons été chassés du paradis mais le paradis n’a pas été détruit pour cela. » Ce paradis qu’on doit retrouver sera d’autant plus beau qu’on revient de loin.

Kafka relate tout ce qui l’envahit et l’abat : peur de la maladie et de la solitude, désir et crainte du mariage, lutte contre le milieu familial et religieux. Étouffé par ses scrupules, Kafka ne perd jamais de vue la vie spirituelle dont il attend force et lumière.

Ce journal, c’est tout l’ennui de la vie et le salut qui l’éclaire.

Biographie

Franz Kafka, écrivain tchèque d’expression allemande, est né à Prague en 1883. Fils d’un commerçant israélite aisé, il choisit les études de droit car lui étant indifférentes, elles permettaient de sauvegarder ce qu’il jugeait essentiel : la littérature.

Attiré par la sagesse et la religion hébraïque, il serait parti en Palestine si la tuberculose ne l’en avait pas empêché. La culture tchèque le marqua aussi, l’entraînant à la fois vers la métaphysique et le monde concret.

En 1913, il publie sans aucun succès son premier livre, Considérations. Il commence alors la Métamorphose. Ses chefs-d’oeuvre, Amérique, Le Château, Le Procès et le journal ne seront publiés qu’après sa mort survenue dans un sanatorium à quarante et un ans. La maladie, les difficultés professionnelles, familiales et sentimentales, tout cela explique le doute et le désespoir dont l’oeuvre de Kafka est imprégnée.

Ce désespoir est d’autant plus grand que rien n’échappe à sa prodigieuse acuité psychologique, « Kafka, dit Pierre Sipriot, a voulu par un art tout réaliste, mimétique, saisir les hommes en suggérant le monde sous l’aspect de ses routines, des mensonges, des conventions qui l’organisent et que nous acceptons ou feignons d’accepter parce que nous jouons le jeu.

Poussée jusqu’à l’absurde, dont Kafka a forgé les thèmes, les principes et les lois, comme Proust a découvert le monde du temps, il rend insoutenable cette vie anonyme pour dégager à la longue la vérité et la pureté qui sont en nous.

Chez Kafka, tout le monde est fonctionnaire : la société avec ses lois et ses hiérarchies constitue l’univers exclusif et absolue de l’individu. Celui-ci a le choix entre nier les relations avec la société et disparaître en tant qu’individu puisque seul on est rien ou céder au monde extérieur, entretenir un univers factice dont on devient la victime.

Pour cacher sa solitude profonde dans un univers sans Dieu, sans consistance, l’homme a voulu que la voix de Dieu sorte d’une bouche humaine, il a voulu que ce qui n’existe pas existe ».

Informations complémentaires

Poids 434 g

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Journal – Franz Kafka – Collection Biblio – Le livre de poche –”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer le menu
×
×

Panier