Jean-Roger Sourgen, peintre d’Hossegor et des Landes – Jean-Roger Soubiran – Le Festin –

20,00

Comme neuf

Livraison via le réseau Mondial relay

participation frais de port pour la France 3,99 €

1 en stock

Description

Ami des poètes, Francis Jammes, Gabriel Dufau et Lors Labèque, célébré par la critique et les écrivains du Sud-Ouest, Jean-Roger Sourgen s’impose dans l’entre-deux-guerres comme le peintre d’Hossegor et des Landes. Naturaliste et visionnaire, mystique et païen,Landais et Basque, cet autodidacte inclassable, au parcours atypique, fixé dès 1925 dans une villa de la cité- jardin construite par Henri Godbarge, est un être double : Sourgen, peintre et oiseleur, en qui la presse salue un nouveau primitif, compose avec la  modernité Art déco. Il rassemble dans un triptyque nostalgique – étang, dune et forêt – les principaux motifs du paysage indigène.

Znchâssé dans les pins, serti, tel une opale, le lac d’Hossegor, inlassablement répété, dans un permanent désir de fusion, est conçu comme une scène de théâtre avec praticables, que l’artiste modèle au gré de sa fantaisie. Présence silencieuse, insaisissable mirage, le lac tient à distance le spectateur ; son essence est d’être interdit, transparent mais impénétrable.

Lieu protecteur, vaste et clos, la forêt de pins est l’autre asile du peintre. Ses troncs gemmés, image du sacrifice, révèlent le bon chemin, la voie du salut. Théâtre d’ombres où se réalisent la conjonction de la lumière et des ténèbres, c’est une halte essentielle dans le cheminement individuel de l’artiste. Les dunes, parfois scène de pulsions obscures, incarnent la nature vierge dont le peintre s’étonne sans cesse. Nulle vie ne trouble la paix de ces déserts où le vide devient signe de plénitude. Dans ce paysage de l’absolu, d’où l’homme est exclu ou dont la présence est perçue comme étrangère, l’artiste imagine le regard de Dieu juste après la création.

Parce qu’il laisse une oeuvre unique aux aspects multiples, Sourgen, poète de l’ambivalence, apporte une contribution décisive à la culture landaise.

Longtemps introuvable, ce livre est de nouveau disponible.

Après avoir dirigé les musées de Cannes, puis de Toulon (1982 à 1997), Jean-Roger Soubiran est professeur d’histoire de l’art contemporain à l’Université de Poitiers. Il réside en Gironde

Informations complémentaires

Poids 491 g

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Jean-Roger Sourgen, peintre d’Hossegor et des Landes – Jean-Roger Soubiran – Le Festin –”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *